Pauline Hallegot

Photo réalisé par Pauline Halligot

 L’équipe A2R vous invite à découvrir l’univers de Pauline à travers son interview.

 

1-Votre regard photographique s’inspire-il de références particulières ?

J’apprécie le travail de Jacques Villeglé, je me rapproche de son univers avec mes photos d’affiches déchirées. Mais l’environnement reste ma principale inspiration, c’est une source inépuisable de surprises, de poésie. Un objet commun, comme le capot d’une voiture, devient tout d’un coup un objet artistique. J’aime tout particulièrement le milieu urbain, avec ses graffitis, ses personnages, ses affiches.

2-Comment envisagez-vous votre travail, avez-vous des buts précis quand vous partez faire de la photographie, ou préférez-vous laisser votre regard errer au hasard des objets rencontrés ?

C’est vrai que la photo  a toujours été un élément essentiel, quand je voyageais.
Mais, maintenant, c’est surtout pour transformer l’environnement du quotidien, d’où les « reflets, » les superpositions… les silhouettes sous la pluie, sous la neige. Je fais quotidiennement des photos (j’en ai fait ce soir, par exemple). En rentrant, je n’ai qu’une hâte, c’est de voir les résultats, ça devient vital !

Une journée sans photos est une journée vide.

3-Avez-vous des projets précis, des expositions à venir, des collaborations artistiques ?

J’ai actuellement une exposition au Montana, un café Montreuillois. J’ai aussi une opportunité pour exposer au 116 rue de Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>